Tout sur la vente à viager

Tout sur la vente à viager

19 août 2020 0 Par Sarah

Envie de vendre votre bien ? Mais vous cherche en amont la bonne manière de faire ?  Si vous avez plus de 60 ans et que vous êtes la retraite, la vente à viager est beaucoup plus intéressante. Outre le prix, ce genre de transaction sera pratique et confort. Retour sur les bons à savoir sur ce type de vente immobilière.

Une transaction de type vente-location

Dit simplement, la vente à viager peut être considérée comme une vente-location. En effet, il ne s’agit pas ici de débourser en une seule fois le prix du bien, mais de l’échelonner sur plusieurs mensualités. Mais à la différence d’une vente-location classique, dans la vente à viager, le propriétaire qui met en vente le bien immobilier reste chez lui jusqu’à son décès. Les acheteurs devront payer la rente mensuelle jusqu’au jour de son grand départ.

Il est impossible de prévoir d’avance ce que va couter un bien en vente à viager. Les mensualités sont fixes tous les mois et ne dépendent pas de la valeur du bien. Et selon que le sénior dure très longtemps ou non, les acheteurs peuvent payer moins ou plus cher le bien en question.

Bien que présent sur le marché immobilier depuis plusieurs années, la vente à viager ne fait toujours pas l’unanimité. Et pour cause, c’est une transaction qui peut remettre en cause les valeurs morales de l’acheteur. Cela revient en effet à espérer et profiter de la mort de quelqu’un.

Qui peut se lancer dans la vente à viager ?

N’importe qui ne peut pas se lancer dans la vente à viager, attention. Il faut être âgé de plus de 65 ans pour être éligible. C’est l’âge légal de départ à la retraite en Belgique. Autrement dit, seuls les propriétaires qui sont partis à la retraite peuvent proposer leur bien pour une vente à viager. Selon le cabinet d’expertise comptable Ixelles, cela vaut aussi pour ceux et celles qui ont fait une demande de retraite anticipée.

Vous devez justifier de la propriété du bien. C’est-à-dire que vous devez avoir un acte de vente en bonne et due forme. Le bien ne doit pas être sous le cout d’une hypothèque ou d’une mise en gage. Mais rien ne vous oblige à vous lancer dans des travaux de rénovation avant de faire votre annonce. Quoique cela puisse aider à mieux convaincre les acheteurs.

Sont éligibles pour une vente à viager les anciennes constructions comme les nouveaux immeubles. Les agences immobilières belges peuvent vous aider dans la négociation des conditions de la vente et dans la prospection de votre bien immobilier.

Quels sont les avantages de la vente à viager ?

Pour les séniors notamment, le cabinet d’expertise comptable à Ixelles en Belgique vante les mérites de la vente à viager. C’est en effet un style de vente qui, pour ces derniers, peut présenter des avantages.

Pour commencer, le prix du bien ne sera pas livré en un seul bloc, mais échelonné par mensualité. Ce qui vous permettra de mieux profiter de votre retraite. C’est une manière simple d’augmenter votre pension de retraite et de vivre confortablement, malgré la perte de revenu. Les acheteurs sont tenus de verser les mensualités fixes pendant toute la durée du contrat de vente à viager.

Ensuite, vous pouvez continuer de vivre dans votre maison, malgré que vous l’ayez mis en vente. Les acheteurs ne peuvent investir les lieux qu’après votre décès. Le maintien à domicile est donc toujours d’actualité. Il a été prouvé que ceci impactait sur la durée de vie des séniors.

Mais certains acheteurs y trouver aussi leur compte. En fonction de l’État de santé du sénior et de son âge, ils peuvent acheter le bien à un bien meilleur prix que s’ils avaient fait une transaction classique. Tout est une question de circonstance.