Entretenir sa chaîne de moto : le guide complet

Entretenir sa chaîne de moto : le guide complet

1 mars 2019 0 Par José

Le secret pour offrir une bonne longévité à sa chaîne de moto n’est rien d’autre que son entretien régulier. Comment s’y prendre ? Suivez les conseils du guide.

Examiner la chaîne

La première étape est l’examen de la chaîne de moto. Généralement, les modèles récents sont équipés de petits joints qui ont pour rôle de retenir la graisse que l’on applique sur l’axe interne de chaque maillon dès l’usine. Il s’agit d’un graissage permanent destiné à limiter l’usure des axes. Cette technique évite l’étirement global de la chaîne. La partie interne de cette dernière n’a donc plus vraiment besoin d’examen quotidien. Par contre, vous devez surveiller la lubrification des pièces extérieures de celle-ci comme les rouleaux qui viennent au contact des dents du pignon et de la couronne arrière. Ces pièces ont besoin d’un film de graisse pour réduire leur usure au risque de les user plus lentement.

Le graissage

Prochaine étape : le graissage. Le secret pour le réussir est de graisser la chaîne pendant qu’elle est encore chaude. Vous pouvez donc le faire juste après avoir utilisé la moto. Pourquoi ? La graisse se fluidifie et pénètre mieux sous les rouleaux sous l’effet de la chaleur. D’ailleurs, cela favorise aussi l’évaporation des solvants durant la nuit. Une fois que la moto se mettra de nouveau en route, la graisse aura assez de temps pour se figer sans prendre le risque qu’elle s’éjecte en roulant. Le contraire peut pourtant se produire si vous graissez la chaîne juste avant votre départ.

Comme le précise Arnaud, garagiste chez gammamoto : « Attention ! N’abusez pas de la graisse, car les besoins de la chaîne en graissage ne s’expriment pas en kilomètres, mais selon son état. N’oubliez pas non plus d’éliminer le cambouis avant le graissage suivant. Et n’hésitez pas à vous servir d’un pinceau et un solvant non agressif pour graisser les joints ».

Le lubrifiant

Toutes chaînes ont besoin d’un lubrifiant pour fonctionner normalement. Surtout lorsqu’il s’agit des huiles en bombe qui ont l’avantage d’être pratiques, de ne pas se faire éjecter facilement et de pénétrer bien à l’intérieur des rouleaux. Pour les appliquer, il faut cependant se munir d’une béquille centrale ou d’atelier qui permet de faire tourner la roue dans le vide. Puis, on pulvérise un jet fin et continu de graisse sur la face intérieure de la chaîne. Enfin, sans plus tarder, il faut essuyer les excès de lubrifiant sur les faces extérieures des maillons à l’aide d’un chiffon. Et le tour est joué !

Le nettoyage et le graissage

Etape suivante : nettoyer et graisser la chaîne. Ces gestes sont à adopter tous les jours pour éviter que cette partie de la moto ne tourne à sec. Mais aussi pour éviter que la graisse, la poussière, le sable, etc. ne s’entassent dessus. C’est pourtant ce qui arrive une fois qu’elle a parcouru plus de 200 km, surtout sous la pluie. Pour que la chaîne de moto fonctionne bien, il faut alors la nettoyer avant chaque graissage avec les bons accessoires. Un pinceau, du pétrole, un chiffon et un lubrifiant spécial chaîne en aérosol suffiront pour cela.

Faire un contrôle régulier de la tension de la chaîne

Avant de passer à l’étape finale, il est aussi primordial de contrôler la tension de la chaîne pour la longévité de la moto et pour la sécurité de son conducteur. Ce geste est très facile, car il suffit de prendre la chaîne entre deux doigts et la secouer. Il faut environ un battement de 1 à 4 cm selon les modèles. Seulement par précaution, il est conseillé de contrôler la tension de la chaîne sur une béquille ou avec le pilote dessus.

Régler la tension de la chaîne

Enfin, prendre soin de sa machine équivaut à régler la tension de la chaîne. Ce geste doit se faire en moyenne tous les 500 km avec de simples outils traditionnels et une clé dynamométrique pour le serrage de la roue arrière. Ce n’est pas très sorcier, car il suffit de suivre la notice d’utilisation ou la revue technique de la moto qui doit normalement mentionner les techniques à adopter pour le faire. Cela peut énormément vous aider. Pour ceux qui ne retrouvent pas leur fiche, pensez à desserrer l’écrou de l’axe de la roue arrière pour commencer. Une fois fait, faites quelques réglages sur les éléments de la chaîne. Il peut, soit s’agir du tendeur à retendre, soit d’un escargot à faire pivoter.

N’oubliez pas ! Les réglages doivent être les mêmes sur chaque côté de la roue.